Témoignage de PACES, Sofia et le suivi 👩🏻‍⚕️

Sommaire

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 🎯

Salut je m’appelle Sofia et je suis en ce moment en 3èmeannée de médecine à la faculté Paris XII.

Parle-nous de ton université ! 🎓

L’UPEC est une fac assez petite, comptabilisant 1200 étudiants en première année puis environ 150 à 175 étudiants dans les promos supérieures. Ici pas de mauvais coup ni de fiches volées, on s’entraide et on noue de vrais liens ! La qualité des cours va en s’améliorant avec les années (les cours de première année ne sont pas terribles, mais déjà en 3èmeannée ils deviennent très intéressants), et la vie étudiante apporte un vrai + à notre petite fac. Seul bémol : le CROUS (mais on s’y fait vous verrez).

Pourquoi avoir choisi cette faculté de médecine ? 🏫

Tout d’abord pour la proximité ; l’enjeu de la PACES étant de gagner un maximum de temps, choisir une faculté proche de chez soi est un réel avantage et permet d’éviter la fatigue des trajets interminables matin et soir.

Ensuite, j’ai choisi cette fac car son enseignement est réputé pour être très tourné sur la biologie et l’humain (biocellulaire, embryologie, histologie, éthique, …), et moins sur les matières purement scientifiques (biostatistiques, physique). N’étant pas très douée dans ces dernières au lycée, je me suis dit que Paris XII correspondrait plus à mon profil que certaines facultés parisiennes. Et oui, on peut réussir la PACES même si on est une quiche en maths !

Comment as-tu vécu ta PACES ? 🏝

Deux années très difficiles (oui, j’ai doublé). Deux ans où l’on ne peut pas vraiment faire attention à soi parce qu’il faut être concentré à 100% dans son travail. Dans ces moments-là, le soutien de ma famille, de mes amis de la fac et surtout d’anciens de la fac ayant réussi la PACES m’a énormément aidé, m’a permis de garder toujours en vue mes motivations et ne pas craquer à chaque difficulté.

Cependant, réussir la PACES au terme de deux années éprouvantes fut pour moi l’un des sentiments les plus gratifiants que j’ai pu ressentir, et je ne regrette en rien tous les sacrifices que j’ai dû faire.

As-tu bénéficié du Tutorat PACES ? 👍🏻

Oui j’en ai bénéficié. Le tutorat permet de participer à des concours blancs Ã  l’échelle de la fac entière (ce qui permet d’avoir un classement assez représentatif), d’apprendre à connaître la vie étudiante Ã  la fac et également d’avoir un parrain/une marraine, réel soutien durant cette première année difficile. Puisqu’il est organisé par des étudiants de 2èmeet 3èmeannée, c’est un excellent moyen d’avoir davantage de renseignements sur la fac et de conseils pour la PACES.

Étais-tu inscrite en prépa PACES ? ✌🏻

Oui, et la prépa m’a surtout aidé à avoir un support de travail pratique et efficace pour travailler en PACES dans de bonnes conditions. Les cours et corrections d’exercices organisés dans ma prépa étaient d’une grande utilité également, lorsqu’on les travaillait à l’avance… Malheureusement, je n’ai pas pris ce réflexe dès le début durant ma première P1, et je me suis rapidement retrouvée perdue, pour finir par ne plus rien écouter durant ces séances. Alors un conseil, si vous voulez profiter pleinement des prépas et de ce qu’elles ont à vous offrir, prenez au sérieux les efforts à fournir et organisez-vous pour bien faire les exercices avant les séances ! Vous en sortirez gagnants 😉

Les prépas sont là aussi pour nous forcer à avoir une certaine rigueur dans notre travail, et avancer au plus vite dans les leçons, tout en étant efficaces.

Seul bémol : l’étudiant référent qui s’occupe de nous (et qui est censé répondre à nos questions, nos peurs) est bien souvent seul face à 40 étudiants P1 perdus et affolés (surtout au début) et ne permet pas un soutien durable et efficace. Si l’on voulait vraiment avoir des conseils personnalisés, il fallait rester après les cours pour discuter avec eux, parmi la quinzaine d’étudiants dans la même situation, attendant son tour. Mais pas facile quand on est timide, ou quand on se sent obligé de devoir retourner au plus vite travailler pour ne pas perdre de temps !

Quelle était ta méthode de travail ? 👩🏻‍💻

Durant ma première PACES je n’en avais pas vraiment, ce qui m’a sûrement amené à redoubler. Alors la seconde fois je m’y suis mieux préparée, et pour cela je me faisais un planning par semaine. C’est-à-dire que tous les dimanches, j’organisais mes journées (heure par heure, de 8h à 22h), de la semaine d’après. Je faisais toujours en sorte d’être en avance sur les cours de la fac et me réservais le dimanche entier pour faire des concours blancs, des annales, des entraînements.