Premed-médecine

Comment devenir pharmacien ? Quelles sont les différentes formes que peut prendre un emploi de pharmacien ? Comment se préparer au plus tôt aux études en pharmacie ? Spécialisé dans les classes préparatoires entraînant aux différents débouchés des études de santé, l’organisme Premed répond à ces questions.

Quelles études pour être pharmacien ?

Combien d’années d’études pour être pharmacien ? Quel cursus faut-il suivre avant de décrocher le diplôme permettant d’exercer le métier de pharmacien ? Éclairage signé Premed.

La première année de formation de pharmacien et le concours de pharmacie

La première année des études de pharmacie est appelée PACES, initiales pour Première Année Commune aux Études de Santé. Cette première année, qui forme au métier de pharmacien mais également à d’autres professions médicales (voir ci-après), se divise en 2 semestres. Le premier conjugue des sciences fondamentales, médicales, humaines et sociales, tandis que le second inclut des enseignements spécifiques à chacune des filières, dont la pharmacie. Cette première année s’achève par un concours particulièrement exigeant et très sélectif, qui permet aux meilleurs de poursuivre leur cursus.

La 2e et 3e années du cursus de pharmacie

C’est ici que débute véritablement la formation de pharmacien. Pendant ces deux années, l’étudiant devra se consacrer à l’étude de sciences relatives à la santé :

  • Sciences exactes
  • Science du médicament
  • Sciences biologiques
  • Sciences analytiques

L’étudiant étudiera des disciplines théoriques et appliquées à la santé comme la physiologie animale et végétale, la biochimie ou l’infectiologie.

S’ajoute à cela l’étude d’une langue étrangère ainsi que des enseignements optionnels permettant de s’orienter vers une spécialité dès la 3e année.

C’est d’ailleurs en 3e année que des matières plus spécifiques au métier de pharmacien sont enseignées comme nous pourront le voir ci-après.

 

En pratique le programme de ces deux années est défini sur la plan national et comprend un tronc commun qui doit compter pour 80 à 90% des ECTS (European Credits Transfer System).

 

Ainsi en 2e année (DFGSP2) on retrouve les unités d’enseignement suivant :

  • Apprentissage des techniques et gestes de base
  • Communication, logique et argumentation
  • Biodiversité et bio-évolution des règnes végétal, animal et fongique
  • Voies d’accès aux substances actives médicamenteuses
  • Sciences biologiques : biologie cellulaire et moléculaire, génétique, biochimie, microbiologie, parasitologie, physiologie, hématologie, immunologie
  • Sciences analytiques : techniques d’analyses physiques, chimiques et biologiques
  • Cycle de vie du médicament et circuit pharmaceutique
  • Sciences pharmacologiques : pharmacologie moléculaire et générale, pharmacocinétique
  • Formulation, fabrication et aspects biopharmaceutiques des médicaments
  • Qualité et produits de santé
  • Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (niveau 1)
  • C2i (niveau 1)
  • Projet professionnel
  • Langue étrangère

 

Et en 3e année (DFGSP3) :

  • Pathologies, sciences biologiques et thérapeutique : sémiologie clinique et biologique, chimie thérapeutique, pharmacognosie, biologie clinique, pharmacologie des substances actives, stratégies thérapeutiques, pharmacie clinique, Iatrogenèse et toxicité
  • Systèmes de santé et santé publique
  • Distribution, dispensation, traçabilité des médicaments et autres produits de santé (réactifs de laboratoire inclus), dossier pharmaceutique
  • Biopharmacie
  • Contrôles qualité : approche statistique et validation de méthode
  • Organisation et gestion d’une entreprise
  • Analyse critique de documents et utilisation des outils d’information scientifique
  • Communication, logique et argumentation
  • Projet professionnel
  • Langue étrangère

 

À ceci s’ajoute des unités d’enseignements libre pour 3 à 6 ECTS.

La répartition horaire des différentes unités d’enseignement (UE) est différente pour chaque UFR. Néanmoins chaque semestre universitaire doit comporter environ 250 heures de cours magistraux, enseignements dirigés et travaux pratiques.

 

Ces deux années sont également l’occasion pour l’étudiant de se professionnaliser en réalisant des stages en officine (obligatoire en 2e année) mais aussi en suivant des cours de travaux pratiques de chimie organique et thérapeutique.

 

Les stages

Un stage professionnel d’initiation à la pratique officinale de six semaines à plein temps en officine offrant à l’étudiant l’occasion de prendre un premier contact avec sa future profession est réalisé soit entre la PACES et la deuxième année soit entre la deuxième et la troisième année.

Deux stages d’application d’une à deux semaines seront réalisés au cours de la troisième année ainsi qu’au cours de la quatrième année.

 

Après avoir valider les enseignements des 6 semestres (PACES incluse) l’étudiant obtient le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques (DFGSP) reconnu au niveau Licence.

La 4e et 5e année : le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques

Ces deux années ont pour but de permettre à l’étudiant de se spécialiser progressivement dans les disciplines de son choix et le prépare progressivement à son exercice professionnel.

La formation a pour objectifs :

  • L’acquisition de connaissances scientifiques, médicales et pharmaceutiques plus approfondies qu’au dernier cycle notamment dans le domaine des sciences appliquées aux médicaments (ou autres produits de santé), des sciences biologiques, de la sémiologie médicale, de la santé publique et de la thérapeutique
  • L’acquisition de connaissances pratiques à travers les stages et formations d’application à la pratique professionnelle
  • L’apprentissage du rôle d’écoute et d’accompagnement auprès des patients
  • La formation à la démarche scientifique
  • L’appréhension du travail en équipe ainsi que l’acquisition de techniques de communication souvent indispensables à l’exercice professionnel
  • De développer ses capacités d’autoévaluation
  • D’introduire un développement professionnel continu avec notamment l’évaluation des pratiques professionnelles ainsi que l’approfondissement continu des connaissances

 

La 4e année est une année charnière qui est coupée en deux. Le 1e semestre est consacré au tronc commun puis au début du 2e semestre, l’étudiant entame sa spécialisation vers l’une des trois orientations :

  • Officine, qui permet d’exercer en pharmacieet nécessite 1 an de spécialisation après la 5ème année
  • Industrie-recherche, qui permet d’exercer dans l’industrie pharmaceutique et nécessite également 1 an de spécialisation après la 5ème année
  • Internat, qui permet d’exercer soit dans l’innovation pharmaceutique et la recherche, soit dans la biologie médicale, ou encore en pharmaciehospitalière. Cette spécialisation nécessite 4 ans après la 5ème année

 

Au cours de la 5e année, appelée « hospitalo-universitaire », les étudiants passent la moitié de leur temps à l’hôpital et l’autre moitié à l’université où ils suivent uniquement des cours spécialisés selon leur choix d’orientation.

La 5e année est donc entièrement consacrée à un stage hospitalier à temps partiel d’une durée qui doit équivaloir à 12 mois. Selon la spécialité choisie par l’étudiant et l’organisation de la faculté, l’étudiant peut faire son stage en temps plein ou en mi-temps, dès lors que l’équivalent de douze mois est respecté. Ce stage permet à l’étudiant de prendre place dans le milieu hospitalier et de travailler avec les autres professionnels de santé.

 

À la fin de cette 5e année l’étudiant obtient le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques (DFSAP) reconnu au grade de Master.

Le dernier cycle des études de pharmacie : la filière courte ou l’internat

· La filière courte

La filière dite courte concerne la spécialisation en officine ou en industrie-recherche. Il s’agit d’une dernière année de spécialisation sur le modèle de la 5e année avec la moitié du temps en stage clinique et l’autre moitié en faculté de pharmacie pour suivre des cours de sa spécialité.

 

Quelle que soit la filière choisie par l’étudiant, celui-ci doit soutenir une thèse en fin d’année pour se voir délivrer le diplôme d’État (DE) de pharmacie qui lui permettra ensuite d’exercer le métier.

 

· L’internat en pharmacie et le Diplôme d’État spécialisé (DES)

Les étudiants ayant choisis cette voie sont sélectionnés grâce à un concours national qui a lieu chaque année fin novembre. Les étudiants sont classés et choisissent ensuite par ordre de classement leur spécialité ainsi que leur zone géographique (proche du système en médecine).

Les études, durant 4 ans, sont effectuées en internat. Elles peuvent aboutir à 3 voies professionnelles différentes :

  • La pharmacie, qui permet d’exercer en tant que pharmacien dans le secteur public
  • L’innovation pour la recherche pharmaceutique
  • La biologie médicale

 

Les étudiants internes alternent entre stages à plein temps et cours théoriques.

Les stages sont rémunérés à hauteur d’environ 16 500 € par an.

L’obtention du Diplôme d’État Spécialisé (DES) est soumise à la soutenance d’un mémoire.

Master complémentaire

Il est conseillé de valider un Master complémentaire (en plus de sa spécialisation) relatif au métier choisi, ce master peut être en :

  • Droit pharmaceutique
  • Production du médicament

Ces études peuvent être suivies en parallèle des études de pharmacie dès la 3e année.

Fac de pharmacie : où suivre un cursus de pharmacie en France ?

24 UFR (Unité de Formation et de recherche) de pharmacie sont disponibles en France :

AmiensSite de l’Université de Picardie Jules Verne

http://www.u-picardie.fr/
AngersSite de l’Université d’Angers

http://www.univ-angers.fr/fr/acces-directs/facultes-et-instituts/ufr-sciences-pharmaceutiques-ingenierie-sante.html
BesançonUFR Sciences Médicales et Pharmaceutiques SMP - Université de Franche Comté

http://medecine-pharmacie.univ-fcomte.fr/
BordeauxFaculté de Pharmacie - Université Victor Segalen Bordeaux 2

https://sante.u-bordeaux.fr/Composantes/UFR-Sciences-pharmaceutiques
CaenUFR des Sciences Pharmaceutiques Université de Caen - Basse Normandie

http://www.unicaen.fr/pharmacie/
Châtenay-MalabryFaculté de Pharmacie - Paris Sud 11

http://www.pharmacie.u-psud.fr/
Clermont-FerrandFaculté de pharmacie de Clermont Ferrand

http://pharmacie.u-clermont1.fr/
DijonSite de l’Université de Bourgogne

http://www.u-bourgogne.fr/
GrenobleUFR de Pharmacie de Grenoble

http://www-sante.ujf-grenoble.fr/
LilleFaculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques

http://pharmacie.univ-lille2.fr/presentation-de-la-faculte.html
LimogesFaculté de Pharmacie – Université de Limoges

http://www.pharmacie.unilim.fr/
LyonInstitut des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques ISPB

http://ispb.univ-lyon1.fr/
MarseilleFaculté de Pharmacie - Université de la Méditerranée - Aix-Marseille II

http://www.pharmacie.univ-mrs.fr/
MontpellierFaculté de Pharmacie - Université de Montpellier I

https://www.umontpellier.fr/universite/composantes/ufr-pharmacie/
NancyFaculté de Pharmacie de Nancy - Université Henri
POINCARE

http://pharma.univ-lorraine.fr/
NantesUFR des Sciences Pharmaceutiques - Université de Nantes

http://www.pharmacie.univ-nantes.fr/
Paris VFaculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques - Université René Descartes

http://www.pharmacie.univ-paris5.fr/
PoitiersFaculté de Médecine et de Pharmacie de Poitiers

http://medphar.univ-poitiers.fr/
ReimsUFR de Pharmacie - Université Champagne Ardenne

http://www.univ-reims.fr/
RennesFaculté de Pharmacie de Rennes

http://www.pharma.univ-rennes1.fr/
RouenSite de l’Université de Rouen

http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/
StrasbourgFaculté de Pharmacie - Université Louis Pasteur

http://pharmacie.unistra.fr/
ToulouseFaculté De Pharmacie - Université Paul Sabatier

http://www.pharmacie.ups-tlse.fr/
ToursFaculté de Pharmacie Philippe Maupa - Université François Rabelais

http://pharma.univ-tours.fr/

Attention en règle générale les étudiants en pharmacie ne poursuivent pas leurs études dans la faculté dans laquelle ils ont réussi le concours PACES. Chaque faculté a son propre partenariat avec un UFR de pharmacie.

À qui s’adresse ces études ?

Aux étudiants attirés par les sciences ! En effet la filière de pharmacie offre de nombreuses options de spécialisation mais toutes sont liés aux sciences.

Dans la recherche on peut allier sciences et technologies, innovations.

Dans l’industrie pharmaceutique, le pharmacien devra savoir travailler en équipe, allier science, marketing, contacts …

Les étudiants attirés par le social pourront travailler en officine avec un contact direct avec les patients ou encore en pharmacie hospitalière.

Dans la biologie médicale, le pharmacien pourra travailler en étroite collaboration avec le médecin et participer activement au diagnostic.

Les études de pharmacie sont donc pluridisciplinaires et offrant de multiples possibilités d’emplois.

Pharmacien : des études sujettes à réforme

La réforme du système de santé a été annoncée en septembre 2018. Le plan « Ma santé 2022 » est une réforme globale qui modifie un certain nombre d’aspects de la formation des futurs médecins, pharmaciens ou encore dentistes. La première année d’études fait partie des points qui s’apprêtent à être réformés. Premed vous livre les détails à connaître sur la page consacrée à cette réforme.

Devenir pharmacien : plusieurs métiers possibles

Officine, hôpital, mais aussi industrie ou distribution : une formation pour devenir pharmacien peut vous conduire à exercer plusieurs professions. En effet, en salarié ou en libéral, la pharmacie propose un panel de métiers d’avenir touchant de multiples domaines d’activité et des possibilités d’exercice partout en France et dans le monde. Découvrez quelques exemples avec Premed.

Le métier de pharmacien titulaire d’officine

Le pharmacien titulaire d’officine assure la dispensation et le bon usage du médicament à usage humain et vétérinaire. Il s’assure de la bonne compréhension du traitement par le patient, et peut proposer au patient un suivi pharmaceutique.

Le métier de pharmacien hospitalier

Il opère :

  • soit dans le secteur public : il est alors praticien des hôpitaux, attaché ou assistant (généraliste ou spécialiste)
  • soit dans le secteur privé : il est alors pharmacien gérant ou adjoint de la pharmacie à usage intérieur

Il gère, entre autres, les achats, l’approvisionnement, la détention et la gestion des produits de santé.

Le métier de pharmacien biologiste – biologiste médical

Son métier fait appel à des connaissances médicales et techniques, dans le strict respect de règles déontologiques. Parmi ses tâches, il réalise et contrôle la réalisation d’actes de biologie médicale et effectue les prélèvements d’échantillons biologiques : sang, cheveux…

Le métier de pharmacien grossiste-répartiteur

Son rôle ? Acheter, stocker, distribuer les produits du monopole pharmaceutique auprès des officines et des pharmacies à usage intérieur d’établissements de santé, en respectant les obligations de service public et les bonnes pratiques de distribution.

Travailler en pharmacie : pour quel salaire ?

Les salaires de la pharmacie en France varient selon plusieurs critères. Exercer en pharmacie en officine rapportera entre 2 000 € et 2 500 € net par mois en moyenne pour un pharmacien débutant, selon la localisation de l’officine. Le revenu d’un pharmacien installé à son compte commence à partir de 4 000 € brut par mois. Un pharmacien débutant à l’hôpital, pour sa part, pourra viser un salaire d’environ 3 850 € brut par mois.

Médecine, odontologie : les autres débouchés des études de santé

Être pharmacien n’est pas l’unique débouché des études de santé. Dès votre premier année, vous pouvez ainsi vous diriger vers une formation spécifique pour ambitionner de :

Pour plus d’informations sur chaque filière, cliquez sur la fiche dédiée préparée par les équipes de Premed.

Une prépa anticipée pour devenir pharmacienne ou pharmacien

Dès les premières heures, les études pour pharmacien, médecin généraliste ou dentiste exigent attention, rigueur et méthode. L’organisme Premed vous y prépare dès la classe de Terminale, pour vous permettre d’entrer sereinement en faculté. Bien plus qu’une succession de périodes de cours, le programme pensé par nos équipes pédagogiques a été conçu pour favoriser la mémorisation. Tout au long de l’année, chacun de nos étudiants bénéficie d’un accompagnement personnalisé. Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez sur la page consacrée à notre préparation anticipée.

Pour recevoir notre documentation c’est par ici !

Pour nous poser vos questions c’est par là !

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • devenir pharmacien sans PACES
  • comment devenir vendeur en pharmacie
  • formation parapharmacie